Devenir VDI , c'est pouvoir travailler librement et augmenter ses revenus , chez fredericm en vendant des parfums de qualité et des cosmétiques élaborés par le laboratoire cosmétiques de FREDERIC M .

Le statut VDI en quelques mots ;

Pour pratiquer une activité commerciale indépendante , le statut vdi s'impose , il permet de démarrer une activité en étant considéré comme un salarié au niveau social , le VDI cotise aux caisses des salaries que si ,  il fait du chiffre .

Le barême de cotisation est avantageux , il faut quand même vendre et faire du chiffre pour environ un demi SMIC pour cotiser à taux plein .

Devenir Vendeur à domicile indépendant est géré par la loi (loi n° 93-121 du 27 janvier 1993)

Le régime applicable est alors le suivant ;

Lorsque la rémunération brute trimestrielle est inférieure à 75 % du SMIC, la cotisation est forfaitaire : 1/3 étant à la charge du vendeur et 2/3 à la charge de l'entreprise.

Lorsque la rémunération brute trimestrielle est comprise entre 75 et 257 % du SMIC : les cotisations sont calculées par application des taux URSSAF de droit commun sur des assiettes forfaitaires allégées.

Lorsque la rémunération brute trimestrielle dépasse 257 % du SMIC : les cotisations sont calculées par application des taux URSSAF de droit commun sur la rémunération réelle.

La position d'indépendant a des répercussions pour l'imposition des revenus et la TVA.

En ce qui concerne la TVA , le vdi est en général sous la franchise de la micro entreprise et ne gère donc pas la TVA .

Par contre le vdi doit payer 6 % du total de ses commissions en taxe professionnelle , si il déclare ses revenus en bénéfices industriels .

Se renseigner plus complètement le cas échéant.




AVANTAGE , CUMUL DE L'EMPLOI (Statut VDI) et les Minima Sociaux POSSIBLE (RMI, API , ASS) !.



Que faire quand l'activité prend de l'importance , soit plus de 20000 euros de gains annuel ?

Le statut VDI n'est plus applicable et il est nécessaire de faire le choix : soit être un vendeur VDI et minimiser ses gains en dessous de 20 000 euros,
soit rester indépendant et s'inscrire au registre professionnel correspondant à l'activité exercée (registre du commerce et des sociétés ou au registre spécial des agents commerciaux).




Vous savez probablement déjà qu'en France, il est illégal pour un membre d'un réseau de vente de persuader qui que ce soit d'effectuer un paiement pour adhérer à ce réseau, tout en lui promettant des bénéfices qu'il tirerait de l'adhésion d'autres personnes du réseau. Vous ne devez pas non plus vous laisser tromper par des déclarations laissant entendre que des revenus importants sont facilement réalisables.

Naturellement, nous adhérons à ces principes.

 

Cette opportunité n'est pas basée sur un investissement conséquent de votre part mais sur le temps, le talent et l'intérêt que vous déploierez !

Il ne s'agit pas non plus d'un système pour devenir riche rapidement ( ca existe ?? ) .

Il s'agit d'une offre réelle , d'une opportunité commerciale qui respecte les lois en vigueur.




J'ai un statut de fonctionnaire, puis-je exercer une activité de VDI ?

En application des articles 20 à 25 de la loi n° 2007-148 de modernisation de la fonction publique du 2 février 2007 et du décret n° 2007-658 du 2 mai 2007 les fonctionnaires (fonction publique d’Etat, territoriale et hospitalière), les agents non titulaires de droit public, les ouvriers des établissements industriels de l’Etat et les agents privés des organismes de Sécurité Sociale régis par les conventions collectives nationales ne peuvent exercer à titre professionnel une activité privée lucrative de quelque nature que ce soit, sauf dans les cas de dérogation expressément visés par la loi, au nombre de trois.

Les agents concernés souhaitant exercer une activité de VDI, qui est une activité lucrative exercée à titre professionnel, peuvent se prévaloir d’une seule de ces dérogations prévues par la loi, s’ils en remplissent les conditions, qui sont les suivantes :
  • l'emploi d’agent public doit être occupé à temps non complet,
  • l'exercice de l'activité professionnelle lucrative doit être compatible avec les obligations de service de l'agent et ne doit pas porter atteinte au fonctionnement normal, à l'indépendance ou à la neutralité du service,
  • l'intéressé doit informer par écrit l'autorité dont il relève, préalablement au cumul d’activités envisagé. Cette autorité peut à tout moment s’opposer au cumul.

    Une circulaire d’application de la Direction Générale de l'Administration et de la Fonction Publique paraîtra prochainement pour, notamment, préciser les notions de "temps non complet" et "agent non titulaire de droit public".